PCDÉ. Ce qui nous distingue

Programme canadien de durabilité écologique Ce qui nous distingue:

  • Le PCDE vise tous les « produits à favorables » et ne favorise les gammes de produits d’aucun fabricant ou distributeur.

  • Le PCDE accepte les entrepreneurs en entretien d’immeubles (EEI) au sein de l’ACFPS/CSSA à titre de membres non votants d ès qu’ils sont certifiés dans le cadre du programme.

  • Le PCDE représente un réseau de PED/distributeurs en pleine expansion à l’échelle nationale qui mettent leur expertise et leurs ressources au service d’entrepreneurs certifiés en durabilités (ECDE) et d’EEI qui ont besoin de l’aide du programme.

  • Le PCDE a été approuvé en principe par ÉcoLogo/Choix environnemental.

  • Le PCDE est représenté par un agent de liaison de l’ACFPS/CSSA pour 
    • solliciter les organisations comme Choix environnemental pour les amener à supporter le programme 
    • faire la promotion du programme auprès d’organisations comme BOMA 
    • faire la promotion du programme auprès des divers niveaux de gouvernements à l’échelle du pays.

  • Le PCDE a mis sur pied un répertoire national des PED dont le nombre ne cesse d’augmenter.

  • Le PCDE a mis sur pied un répertoire national des ECDE dont le nombre ne cesse d’augmenter.

  • Le PCDE touche tous les EEI, quelle que soit leur taille. Qui plus est, le programme compte sur le plus important réseau national de PED spécialement formés pour servir les EEI du pays, quelle que soit leur situation démographique.

  • Le PCDE est constamment soumis à des évaluations afin de préserver son leadership, ses normes écologiques et la technologie.

  • Le PCDE est représenté par un panel composé de professionnels reconnus dans l’industrie comme « l’équipe é cologique ». L’équipe écologique est responsable d’offrir un forum de discussions ouvert qui soit impartial et d’examiner les recommandations et suggestions au sein de l’industrie.

  • Elle est composée de formulateurs, de fabricants, de même que de PED/distributeurs et de ECDE/EEI qui, en tant qu’intervenants certifiés, ont manifesté un intérêt marqué pour le programme.


Protection du PCDE

Note : FLC procédera à des vérifications ou des mini-vérifications au pied levé dans des installations qui sont certifiées afin de s’assurer que :

  • La vérification produite par un PED ait répondu d’une manière satisfaisante à une inspection effectuée par FLC ;
  • Le PED qui a procédé à la vérification ait répondu aux attentes du demandeur (qui fait la demande d’une vérification) ;
  • La cohérence du PCDE soit maintenue dans l’ensemble des installations et, par le fait même, de valider le niveau de certification atteint ;
  • Veiller à ce qu’il ne se produise aucune violation sérieuse du code d’étique de l’ACFPS/CSSA, qu’elles soient perpétrées par un PED ou un ECDE. Toute infraction sérieuse pourrait entraîner l’annulation ou la suspension des droits de certification et risquer de compromettre le statut de certification d’un site.

 

  • Une vérification produite par FLC peut aussi être effectuée par un de ses agents dans le cadre d’une enquête sur de s érieuses allégations de violation du code d’éthique de l’ACFPS/CSSA. Voici quelques exemples de violations du code d’éthique 

    • Un PED qui falsifie une vérification à la faveur d’un ECDE en ne notant pas les pratiques négligentes de ce dernier.
    • Un PED qui falsifie une vérification à la faveur d’un exploitant ou gestionnaire d’une installation afin de lui permettre d’obtenir la certification de son site et qui cache l’état réel de l'établissement.
    • Un PED qui falsifie une vérification à la faveur d’un propriétaire d’immeuble afin de lui permettre d’obtenir la certification de son site et qui cache l’état réel de l'établissement.
    • Un PED qui donne son approbation finale à la demande d’un EEI sans que ce dernier ait reçu la formation ou qu’il ait réussi les tests.
    • Un ECDE qui se sert des privilèges de sa certification comme écran de fumée lui permettant de soumissionner sur des projets écologiques et (ou) pour promouvoir son entreprise en employant le vocable « écologique » sans avoir de sérieuses intentions d’offrir de tels services.
    • Un ECDE qui retourne à l’utilisation de produits nettoyants conventionnels.

     

  • Si de telles pratiques s’avéraient fondées, un PED ayant un tel comportement pourrait subir les conséquences suivantes :
    • Risque de suspension du programme : la suspension serait déterminée par FLC ;
    • Risque d’expulsion totale du programme, s’il était trouvé coupable d’une autre infraction sérieuse après avoir retrouvé ses droits ;
    • Risque de voir sa raison sociale retirée du répertoire de l’ACFPS/CSSA ;
    • Risque de compromettre la certification de tous ses sites ;
    • Risque de perdre tous ses privilèges liés à la certification ;
    • Risque de voir son propre nom retiré du répertoire de l’ACFPS/CSSA.

     

  • Si de telles pratiques s’avéraient fondées, un ECDE ayant un tel comportement pourrait subir les conséquences suivantes :
    • Risque de suspension du programme : la suspension serait déterminée par FLC ;
    • Risque d’expulsion totale du programme, s’il était trouvé coupable d’une autre infraction sérieuse après avoir retrouvé ses droits ;
    • Risque de voir sa raison sociale retirée du répertoire de l’ACFPS/CSSA (validation des soumissions compromise) ;
    • Risque de compromettre la certification de tous ses sites ;
    • Risque de perte des privilèges de renouvellement de la certification de ses sites certifiés qu’il représente ;
    • Risque de devoir s’expliquer auprès de ses comptes, propriétaires d’immeuble, gestionnaires ou exploitants d’installations qui s’interrogent à l’effet que leurs installations aient été disqualifiées du PCDE ;
    • Risque de perdre tous ses privilèges liés à la certification ;
    • Risque d’être retiré de la liste des membres associés non votants de l’ACFPS/CSSA.

 

L’ACFPS/CSSA ne prévoit pas que ces pratiques soient répandues à grande échelle. Les formulateurs, fabricants et organisations d’écoétiquetage doivent répondre à une demande intense venant d’un « marché écologique » qui recherche des « produits favorables à l’environnement ». Les EEI ont le choix parmi une pléthore de produits écologiques qui répondent ou dépassent leurs besoins de tous les jours et ce, à des prix comparables à ceux des nettoyants conventionnels. Il ne serait d’aucune utilisé pour un EEI ou un distributeur de s’astreindre au processus de certification et de déshonorer sa réputation et son intégrité en agissant d’une manière égoïste. La sensibilisation du public envers notre environnement est devenue très sensible et intense. Le lien entre l’environnement, les politiques et l’économie n’aura jamais été aussi fort.